Le fer.




Présentation

 

Le fer est un oligo élément, c'est-à-dire qu'on le trouve à l'état de trace dans l’organisme. Ainsi, le corps d'un homme de 70 kg en renferme environ 4 g et celui d'une femme de 60 kg, 2,5 g. Il est principalement absorbé dans l’intestin grêle, mais avec un rendement faible de l’ordre environ de 20 %.


Le fer est présent dans l’hémoglobine des globules rouges qui transportent l'oxygène vers toutes les cellules. Il est aussi présent dans la myoglobine, une substance semblable à l’hémoglobine, qui aide les muscles à mettre de l’oxygène en réserve. Le fer est essentiel à la production de l'adénosine triphosphate (ATP), source première de l'énergie corporelle. Il participe à plusieurs processus physiologiques vitaux, comme la régulation de la croissance des cellules et de leur différenciation.





Intérêt nutritionnel

 

Dans les aliments, le fer existe sous deux formes principales : héminique et non héminique. La viande rouge, la volaille, le poisson et les fruits de mer renferment du fer héminique. Les fruits séchés, la mélasse, les grains entiers, les légumineuses, les légumes verts, les fruits à écales, les graines renferment uniquement du fer non héminique. Notez que les produits laitiers contiennent très peu de fer et que, de plus, le calcium qu’ils contiennent concurrence le fer et pourrait nuire à son absorption.


La vitamine C, les protéines et le fer héminique améliorent l’absorption du fer non héminique.


Dans le cas de l'hémochromatose, le patient souffre d'une surcharge sanguine en fer dangeureuse, son opposée est l'anémie ferriprive.





Le savez-vous ?

 

Les besoins en fer des femmes sont presque égaux au double des besoins des hommes !





Fleur rouge
Fleur

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout