Mes ouvrages publiés
pour l'hémochromatose

L'hémochromatose : définition

Conseils diététiques et nutritionnels pour le traitement de l'hémochromatose ou surcharge sanguine en fer.

 

L’hémochromatose est une maladie génétique héréditaire qui se caractérise par une surcharge en fer de l’organisme, du fait de l’intestin qui absorbe le fer d’origine alimentaire de façon excessive. Il existe en fait plusieurs formes d’hémochromatose, les unes étant plus graves que les autres.  Environ une personne sur trois cent souffre de cette pathologie en France, mais beaucoup ignorent leur hémochromatose.

 

Dans les conditions normales (hors hémochromatose), le surplus de fer d’origine alimentaire est évacué dans les selles. Mais dans le cas de l'hémochromatose, le fer est absorbé de façon excessive, puis il est emmagasiné dans les organes et les tissus, alors même que les besoins de l’organisme en fer sont comblés. Le fer sanguin, en excès, va s’accumuler dans le foie, le cœur et le pancréas, les os, la rate, les muscles... entraînant à terme, une cirrhose du foie, un diabète dit « bronzé », mais également une insuffisance cardiaque.

 

La nutrition joue un rôle non négligeable, car elle permet, en diminuant les apports alimentaires en fer, d’espacer les saignées (ou phlébotomies) qui représentent le traitement le plus fréquemment appliqué et surtout le plus radical, afin de diminuer la teneur sanguine en fer. Des chélateurs de fer sont également utilisés, mais ils ne sont pas utilisés en premiers recours (à cause d’effets secondaires possibles).

Gérer sur le plan diététique son hémochromatose, cela nécessite de nombreuses notions diététiques indispensables à garder à l'esprit :

  1. La vitamine C favorise fortement l’absorption intestinale du fer alimentaire (le zinc et les boissons alcoolisées également). Le calcium, le son de blé, la rhubarbe, l’oseille, les céleris (branche, rave), le cacao, le thé, le café, le calcium au contraire, limitent son absorption intestinale.

  2. Le surpoids et l'obésité sont des facteurs aggravant de l'hémochromatose.

  3. Le fer alimentaire d'origine vététale est beaucoup moins bien absorbé par le métabolisme que le fer d'origine animale (fer héminique).

Une plante à fleurs roses
Un arbuste au feuillage vert

Mes ouvrages publiés

Tous les liens appartenant aux illustrations vous envoient chez mon éditeur, d'où vous pourrez y feuilleter gratuitement quelques pages, mais également les commander.

Presque tous mes ouvrages sont édités en ebook.

Tous mes livres peuvent être commandés chez votre libraire, et sont également disponibles chez Amazon, La Fnac, Decitre, etc.

Livre pour apprendre à manger avec l'hémochromatose
Livre de recettes et de menus pour l'hémocromatose
Livre de conseils nutritionnel pour l'hémochromatose
Livre de menus vierge pour l'hémochromatose
Livre dictionnaire alimentaire pour l'hémochromatose
Livre dictionnaire des modes de cuisson pour l'hémochromatose
Livre de menus de printemps pour l'hémochromatose
Livre de menus d'été pour l'hémochromatose
Livre de menus d'automne pour l'hémochromatose
Livre de menus d'hiver pour l'hémochromatose
Journal diététique vierge pour l'hémochromatose

Existe en deux versions :

couverture rigide

et couverture souple

Livre de recettes vierge pour l'hémochromatose

Existe en deux versions :

couverture rigide

et couverture souple

Culinary advices for hemochromatosis
Journal vierge avec crayon

Découvrez les ouvrages de Nicole BOSSY...

Un arbuste fleuri

Retour haut de page